#environnement #IngésDuVivant

Le rôle du biochar dans la transition bas-carbone

  • Auteur: Orki
  • Temps de lecture: 5 min

La transition bas-carbone est devenue une priorité pour de nombreux pays et organisations en raison de l’impact environnemental des émissions de gaz à effet de serre (GES) sur le climat mondial. 

Réduire les émissions de gaz à effet de serre devient donc un impératif pour les entreprises.  

La législation impose de plus en plus aux entreprises réaliser le bilan carbone entreprise pour rendre compte de leur impact environnemental. La nécessité d’adopter des plans de transition devient un impératif. 

Certains référentiels, comme le Science Based Target, incitent à définir des trajectoires conformes aux accords de Paris et à compenser les émissions résiduelles en finançant des projets bas-carbone.

Les solutions de stockage de CO2 par les sols 

Les sols peuvent stocker de grandes quantités de carbone organique, ce qui peut aider à réduire la concentration de CO2 dans l’atmosphère. 

Les pratiques agricoles durables telles que la conservation des sols et l’agroforesterie peuvent aider à stocker du carbone dans les sols, mais il existe également des technologies spécifiques pour stocker du carbone dans les sols, comme le biochar.

Le stockage de carbone dans les sols grâce au biochar

Le processus de production du biochar implique la combustion de matière organique (tels que les déchets de bois, les résidus de cultures, les déchets alimentaires, etc.) dans un environnement contrôlé, en l’absence d’oxygène. 

Le biochar est un matériau très stable, qui peut rester dans le sol pendant des centaines, voire des milliers d’années. 

Le biochar permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre, en stockant du carbone dans les sols plutôt que de le laisser dans l’atmosphère. 

Le stockage de carbone dans les sols grâce au biochar peut également améliorer la qualité du sol en augmentant la capacité de rétention d’eau, la fertilité et la biodiversité. 

Cela permet notamment de réduire les besoins en engrais et d’améliorer la santé des plantes.

Biochar (Simon Dooley)

Les efforts en cours pour encourager l’utilisation du biochar

Malgré les avantages environnementaux du biochar, son utilisation reste relativement peu répandue. 

De plus en plus d’initiatives sont néanmoins mises en place pour encourager son utilisation dans la transition bas-carbone.

En France, le plan Ecophyto 2+ encourage l’agriculture de conservation, qui implique l’utilisation du biochar pour stocker du carbone dans les sols.

De même, le gouvernement canadien a lancé le Programme Agri-environnemental visant à encourager les pratiques agricoles durables, y compris l’utilisation du biochar.

Les entreprises ont commencé à explorer l’utilisation du biochar dans leurs opérations pour réduire leur empreinte carbone.

Par exemple, Microsoft utilise du biochar pour stocker du carbone dans les sols et réduire les émissions de gaz à effet de serre associées à ses opérations.

Plusieurs sources de financement existent pour le calcul du biochar : 

  • Des financements gouvernementaux et des subventions. 
  • L’émission de crédits carbone, qui peuvent être vendus sur le marché du carbone

L’International Biochar Initiative (IBI) est une organisation mondiale qui promeut l’utilisation du biochar pour la durabilité environnementale et agricole. 

De même, Biochar for Sustainable Soils est une organisation européenne qui vise à promouvoir l’utilisation du biochar pour la durabilité environnementale et l’agriculture régénérative.

Les derniers articles

L’offre 360° décarbonation d’ENGIE pour les entreprises
Lire l'article
La COP 27
Lire l'article
Le plastique : quelles alternatives plus durables à ce matériau aujourd’hui indispensable ?
Lire l'article